--> Diabète de type 2 | Ency-Diabètes

Diabète de type 2

PARTAGER:

le diabète de type 2, savoir si on est diabétique,diabete depistage,dépistage diabète,diabete non traité,signes du diabete type 2,je suis diabétique type 2,regime contre le diabete de type 2,le diabète insulino dépendant,physiopathologie diabète type 2,hyperglycémie provoquée,diabète prévention,diabete de type2,prévention du diabète,norme diabete type 2, évolution diabète type 2,diabete grossesse,diabète de type 2,diabète du type 2,diabete type 2 regime,diabete gestationnel,forum diabete type 2,signe diabete type 2,diabete type 2 pdf,diabete type 2 risque,consequence du diabete type 2,diagnostic diabète type 2,les dangers du diabete type 2,taux de diabete type 2,diabete type 2,insuline,symptome diabète de type 2,diabete et grossesse,le diabète de type 2,diabète grossesse,facteur de risque diabète type 2,sucre diabete type 2,diabete femme enceinte,le diabète en france,lutter contre le diabète,diabete recherche,

Diabète de type 2

La forme la plus courante et la plus répondue du diabète est celle du type 2. Elle est causée par un effet d'insuline déficient sur les cellules du corps. Par conséquent, il n'y a pas assez de sucre dans le sang pour atteindre les tissus - la concentration de sucre dans le sang est augmentée et néanmoins une carence énergétique peut se produire dans les cellules.
Diabète de type 2

Diabète de type 2 : Bref aperçu

  • Causes : Résistance à l'insuline (insensibilité des cellules de l'organisme à l'insuline) ; divers facteurs de risque sont impliqués dans le développement de la maladie, notamment la prédisposition génétique, l'obésité, le manque d'exercice, le syndrome métabolique
  • Âge d'apparition de la maladie : la plupart du temps après l'âge de 40 ans, mais de plus en plus souvent, les enfants et les adolescents en surpoids développent également le diabète de type 2.
  • Symptômes : se développent progressivement, par exemple fatigue, sensibilité accrue aux infections, peau sèche, démangeaisons et soif accrue. Lorsqu'ils sont diagnostiqués, les symptômes de maladies secondaires telles qu'une déficience visuelle ou des problèmes circulatoires dans les jambes sont parfois déjà présents.
  • Enquêtes importantes : Mesure de la glycémie et de l'HbA1c, test de tolérance au glucose par voie orale (oGTT), examens des maladies accompagnantes et secondaires (hypertension, rétinopathie diabétique, pied diabétique, etc.)
  • Options de traitement : changement de régime alimentaire, beaucoup d'exercice, comprimés hypoglycémiants (antidiabétiques oraux), insuline (à un stade avancé de développement).
[post_ads]

Diabète de type 2 : Description


Le diabète de type 2 est une maladie répandue qui touche plus de huit millions de personnes en Allemagne. Au cours des dernières décennies, le nombre de patients a considérablement augmenté, y compris dans d'autres pays industrialisés. Auparavant, le diabète de type 2 était principalement une maladie des personnes âgées. C'est pourquoi on l'appelait souvent "diabète de l'adulte".

Entre-temps, d'importants facteurs de risque de la maladie (tels qu'une surcharge pondérale grave, un manque d'exercice physique) existent souvent déjà à un plus jeune âge. C'est pourquoi les jeunes adultes et même les enfants souffrent de plus en plus du diabète de type 2, le terme "diabète adulte" a donc perdu de sa validité.

Diabète de type 2 a/b (diabète sans ou avec surpoids)

Certains médecins évaluent le diabète de type 2 - selon qu'il y'a ou non un surpoids morbide supplémentaire (obésité). C'est le cas de la plupart des patients. Ils sont affectés au sous-groupe diabète de type 2b. Seule une petite proportion de patients ne sont pas obèses : il s'agit du groupe diabète de type 2a.

Diabète de type 2 : Symptômes

De nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 sont obèses et plus âgées. Le diabète lui-même ne provoque souvent aucun symptôme pendant une longue période (évolution asymptomatique). Parfois, elle provoque aussi des symptômes non spécifiques tels que fatigue, manque de concentration, démangeaisons ou peau sèche. De plus, le taux de glycémie pathologiquement élevé rend les patients plus sensibles aux infections telles que les infections de la peau et des muqueuses (comme les infections fongiques) ou les infections des voies urinaires. 
Si le diabète de type 2 a déjà entraîné des maladies secondaires, des symptômes correspondants peuvent également apparaître. Celles-ci peuvent aller des troubles de la vision à la cécité dans les lésions rétiniennes liées au diabète (rétinopathie diabétique). Les pieds diabétique sont causés par une glycémie trop élevée endommageant les vaisseaux et les nerfs.

Diabète de type 2 : causes et facteurs de risque

L'insuline joue un rôle important dans le diabète de type 2. Cette hormone est produite par les cellules bêta du pancréas et est libérée dans le sang au besoin. Il assure que le sucre (glucose) circulant dans le sang atteint les cellules de l'organisme, qui en ont besoin pour produire de l'énergie.
Dans le diabète de type 2, le pancréas produit habituellement des quantités suffisantes d'insuline au départ. Cependant, les cellules du corps (par exemple dans le foie ou la musculature) deviennent de plus en plus insensibles à cette substance. Le nombre de sites de liaison de l'insuline à la surface des cellules diminue. En raison de cette résistance croissante à l'insuline, la quantité d'insuline disponible n'est plus suffisante pour introduire la glycémie dans les cellules. Il y a un déficit relatif en insuline.
L'organisme tente de compenser cela en augmentant la production d'insuline dans les cellules bêta du pancréas. Aux stades avancés de la maladie, cette surcharge constante peut épuiser le pancréas à un point tel que la production d'insuline diminue. Une carence absolue en insuline peut alors se développer, qui ne peut être compensée que par des injections d'insuline.
Les experts connaissent maintenant divers facteurs de risque qui favorisent le mécanisme de la maladie décrite ici et peuvent donc contribuer au développement du diabète de type 2. Une distinction est faite entre les facteurs de risque qui peuvent être influencés et ceux qui ne peuvent l'être. Aujourd'hui, on suppose que le diabète de type 2 est causé par la combinaison de plusieurs facteurs et non par un seul facteur. 

Facteurs de risque influençables

Les personnes concernées elles-mêmes ont une grande influence sur les facteurs de risque influents. Si ces facteurs sont minimisés, le diabète de type 2 peut être évité. Les personnes qui sont déjà diabétiques devraient également éliminer ces facteurs de risque dans la mesure du possible. De cette façon, les complications et les maladies secondaires peuvent souvent être évitées.
  • Surpoids : La majorité des diabétiques (type 2) sont en surpoids ou même obèses. Même si l'obésité n'est pas la seule cause de la maladie, elle peut être le déclencheur décisif : les cellules graisseuses (adipocytes) libèrent dans le sang diverses substances messagères (hormones, substances inflammatoires), ce qui réduit avec le temps la sensibilité des cellules à l'insuline. Énormément de substances  sont produites par les cellules graisseuses de la graisse abdominale. Une circonférence abdominale accrue (hommes : > 94 centimètres ; femmes : > 80 centimètres) est donc considérée comme particulièrement nocive pour le métabolisme du sucre.
  • Manque d'exercice : Le manque d'exercice a un effet négatif sur le bilan énergétique : Ceux qui se déplacent brûlent de l'énergie absorbée par la nourriture. Sans ce mouvement, un excès de calories est produit alors que l'apport alimentaire reste constant. Cela se traduit par un taux de glycémie élevé et par l'accumulation de tissu adipeux.
  • Syndrome métabolique : Le syndrome métabolique est une combinaison d'obésité abdominale, de lipides sanguins élevés (dyslipoprotéinémie), d'hypertension (hypertonie) et de troubles métaboliques (insulinorésistance). Il est considéré comme un facteur de risque important pour le diabète de type 2 et d'autres maladies comme les crises cardiaques et les AVC.


D'autres facteurs de risque de diabète de type 2 sont également pris en compte :
  • Tabagisme
  • Régime pauvre en fibres, riche en graisses et en sucres.
  • Certains médicaments qui aggravent le métabolisme du sucre, comme la pilule contraceptive, les antidépresseurs, les diurétiques et les antihypertenseurs.


Facteurs de risque qui ne peuvent être influencés

Les facteurs de risque suivants ne peuvent pas être influencés par les personnes concernées. Pourtant, ils devraient être connus : Le diabète de type 2 peut passer inaperçu pendant longtemps. Les personnes présentant les facteurs de risque mentionnés ici doivent donc garder un œil particulier sur leur glycémie :
  • Hérédité : La prédisposition génétique semble jouer un rôle important dans le diabète de type 2. Par exemple, chez les jumeaux monozygotes (identiques), presque toujours les deux souffrent du diabète de type 2, pas seulement un seul. Les filles de mères malades courent un risque de 50 % de développer un diabète de type 2. Si les deux parents sont malades, le risque pour les enfants atteint 80 %. Les chercheurs connaissent maintenant plus de 100 gènes qui semblent augmenter le risque de diabète de type 2.
  • Âge : Le risque de diabète de type 2 augmente avec l'âge, car l'effet de l'insuline peut diminuer avec le temps chez les personnes âgées et les personnes en surpoids. Le pancréas libère plus d'insuline dans la circulation sanguine, ce qui réduit son efficacité à la surface cellulaire.
  • Maladies hormonales : Les maladies endocrinologiques peuvent également augmenter le risque de diabète de type 2. Cela s'applique, par exemple, au syndrome des ovaires polykystiques (SOP).

Diabète de type 2 : examens et diagnostic

Si vous soupçonnez un diabète de type 2, votre médecin de famille ou un spécialiste en médecine interne, en endocrinologie ou en diabétologie est le bon interlocuteur.
Le médecin enregistrera d'abord vos antécédents médicaux (anamnèse) en vous parlant en détail. Il aura une description détaillée de vos plaintes et de toute maladie antérieure. Les questions que votre médecin pourrait vous poser au cours de cette conversation sont, par exemple, les suivantes :
  1. Avez-vous beaucoup uriné récemment ?
  2. Souffrez-vous d'une soif constante même si vous buvez de grandes quantités d'alcool ?
  3. Vous sentez-vous souvent faible et fatigué ?
  4. Est-ce que quelqu'un dans votre famille souffre de diabète de type 2 ?


Il est suivi d'un examen physique. Ici, le médecin accorde une attention particulière à la question de savoir si vous pouvez sentir de fins contacts sur vos mains et vos pieds. La perte de sensibilité montre également que le système nerveux est touchée c’est ce qu’on appelle une polyneuropathie diabétique. Le médecin vérifiera également si des plaies ne sont pas déjà apparues sur le pied à la suite d'un trouble sensoriel (pied diabétique). Fondamentalement, un examen du fond de l'œil fait également partie des examens typiques du diabète. Cependant, c'est généralement l'ophtalmologiste qui s'en charge.

Test du diabète

Très important pour le diagnostic du diabète est l'analyse d'un échantillon de sang prélevé à jeun. La glycémie à jeun est mesurée dans cet échantillon. La valeur de l'HbA1c dans le sang est également déterminée. Il indique le niveau moyen de sucre dans le sang au cours des deux ou trois derniers mois.
La teneur en sucre d'un échantillon d'urine est également déterminée : Si le taux de glycémie est très élevé, l'organisme essaie de se débarrasser de l'excès par les reins.
Afin de pouvoir évaluer plus précisément les performances du métabolisme du sucre, le médecin peut vous soumettre à un test de tolérance au glucose par voie orale (oGTT).

Diabète de type 2 : Traitement

L'objectif du traitement du diabète de type 2 est de réduire de façon permanente l'élévation du taux de glycémie à un niveau plus sain. C'est la seule façon de prévenir les maladies secondaires graves du diabète de type 2.
Le taux d'HbA1c est déterminé à intervalles réguliers pour contrôler le succès du traitement. Pour les non-diabétiques, elle est généralement inférieure à 6,0 %. Chez les patients atteints de diabète de type 2, elle est souvent beaucoup plus élevée si elle n'est pas traitée. On leur conseille habituellement de viser une valeur cible d'HbA1c de 6,5 à 7,5 % au cours du traitement. Pour les personnes âgées qui ne présentent pas encore de symptômes typiques du diabète, une valeur cible plus élevée peut également être acceptable.
En règle générale, l'abaissement de la glycémie dépend de l'âge et de l'état de santé général du patient ainsi que des maladies qui l'accompagnent (hypertension, troubles du métabolisme des graisses, surpoids, etc.).
Un traitement réussi du diabète de type 2 comprend également le traitement de ces maladies concomitantes. De cette façon, l'évolution de la maladie peut être influencée positivement.

Traitement du diabète de type 2 : schéma de stade

La base de la thérapie du diabète de type 2 est un changement de mode de vie avec un changement de régime alimentaire, plus d'exercice, une réduction du surpoids et l'arrêt du tabac. En outre, les patients devraient participer à une formation sur le diabète.
Une meilleure compréhension de sa propre maladie et des changements de style de vie est suffisante pour certains patients pour abaisser le taux élevé de sucre dans le sang. En cas d'échec, le médecin prescrit des médicaments supplémentaires : Médicament hypoglycémiant (antidiabétiques oraux) et/ou insuline.
Dans l'ensemble, le traitement du diabète de type 2 est effectué selon un schéma étape par étape. Chaque étape est appliquée pendant trois à six mois. Si la valeur cible individuelle de l'HbA1c n'a pu être atteinte pendant ce temps, le système passe à l'étape suivante du traitement du diabète de type 2 :
  • Étape 1: Formation sur le diabète et changement de mode de vie (perte de poids, exercice, changement de régime alimentaire, abandon du tabac).
  • Étape 2: Monothérapie avec un antidiabétique oral (principalement la metformine).
  • Étape 3: Combinaison de deux antidiabétiques oraux ou d'insuline.
  • Étape 4 : Traitement à l'insuline, éventuellement en association avec un antidiabétique oral.




Formation en diabète

Comme il s'agit de la toute première mesure thérapeutique avant l'utilisation d'un médicament, le mode de vie doit toujours être adapté. La participation à une formation sur le diabète de type 2 peut aider. Là, les personnes atteintes en apprennent davantage sur le développement du diabète de type 2, les symptômes possibles et les maladies secondaires, ainsi que sur les options de traitement. En outre, vous aller avoir des conseils intéressants concernant votre alimentation, comment perdre du poids et comment avoir une saine activité physique. Discutez avec votre médecin traitant des possibilités de suivre une telle formation.

Plus de mouvement

L'activité physique est l'une des composantes thérapeutiques les plus importantes du diabète de type 2, car elle peut améliorer l'effet de l'insuline et ainsi réduire la glycémie. De plus, l'activité physique prévient les conséquences dangereuses du diabète de type 2 (comme les maladies cardiovasculaires), améliore la condition physique et la qualité de vie des patients.
D'une part, les patients devraient faire plus d'exercice dans leur vie quotidienne. Vous pouvez le faire, par exemple, en faisant des promenades régulières ou en prenant l'escalier au lieu de l'ascenseur.
D'autre part, les personnes atteintes de diabète de type 2 devraient faire autant d'exercice que possible. Toutefois, le diabète de type 2 patients doivent d'abord subir un examen médical : Le programme de formation doit être adapté à l'âge du patient, à sa condition physique et à son état de santé général. Le médecin (ou un thérapeute sportif) vous aidera à choisir un sport approprié et à créer un plan d'entraînement individuel. Un entraînement d'endurance (comme le vélo, la natation, la marche nordique, etc.) et/ou de force est recommandé.
La règle est la suivante : faire de l'exercice régulièrement plusieurs fois par semaine en doses mesurées est beaucoup plus utile et plus sain que de passer une fois par semaine à l'épuisement. De plus, des incidents aussi dangereux que l'hypoglycémie soudainement sévère sont évités.
S'entraîner avec des amis, dans un groupe sportif ou dans un club sportif peut être utile pour votre propre motivation !

Adaptation de l'alimentation

Une alimentation adaptée au diabète de type 2 améliore la glycémie, favorise la perte de poids si nécessaire et prévient le développement de maladies secondaires. Il faut prendre en considération le profil du patient au moment de donner des recommandations pour ne pas lui risquer la vie. En outre, ils doivent tenir compte de leurs goûts et de leurs aversions personnelles, sinon le changement de régime alimentaire sera difficile.
[post_ads_2]
Les experts ne s'entendent pas sur la proportion des principaux nutriments (glucides, graisses, protéines) dans l'alimentation qui devrait idéalement être élevée pour le diabète de type 2. Cependant, des études indiquent que le pourcentage exact des principaux nutriments est moins important que leur type et leur source.
 Pour les glucides, par exemple, la préférence devrait être accordée aux produits qui contiennent beaucoup de fibres solubles ou qui ont peu d'effet sur la glycémie comme les légumes, les pommes de terre et les fruits. Le sucre, le miel, les sucreries et les boissons sucrées (telles que le cola, le soda) ne devraient être consommés par les patients atteints de diabète de type 2 qu'en petites quantités - en particulier en cas de surpoids.
Dans le cas des graisses alimentaires, une proportion élevée d'acides gras monoinsaturés ou polyinsaturés doit être prise en compte. Elle est particulièrement présente dans les graisses végétales telles que les olives et l'huile de colza. Les graisses animales (viande, saucisse, crème, beurre, etc.) doivent être consommées avec parcimonie. Les personnes atteintes de diabète de type 2 qui souffrent d'un surpoids particulier devraient préférer les produits faibles en gras comme les fromages à faible teneur en gras.
Les protéines ne devraient pas représenter plus de 10 à 20 % de la quantité totale d'énergie consommée pendant la journée. Cette recommandation s'applique aux personnes atteintes de diabète de type 2 qui ne présentent aucun signe d'atteinte rénale (néphropathie). Avec la faiblesse rénale existante, le diabétique devrait prendre au maximum 0,8 gramme de protéines par kilogramme de poids corporel à lui-même. Le poisson, la viande et les produits laitiers sont d'importantes sources de protéines.
De nombreux produits pour diabétiques sont disponibles sur le marché. Les experts conseillent d'éviter ces aliments produits industriellement. De nombreux produits ne contiennent pas de sucre, mais plus de matières grasses et de calories que les produits normaux.
De plus, les produits diététiques contiennent souvent beaucoup de fructose. Cependant, cela a un effet nocif sur la santé en plus grande quantité : Il favorise l'obésité, favorise le syndrome métabolique, augmente les niveaux de graisse sanguine et d'acide urique. Les diabétiques doivent donc éviter les produits contenant beaucoup de fructose. En outre, comme on le recommande souvent, le sucre ménager normal ne doit pas être remplacé par du fructose (par exemple, lors de la cuisson de gâteaux).
L'alcool devrait être consommée en quantités modérées au maximum pour le diabète de type 2. Cela signifie pas plus d'un ou deux petits verres par jour. De nombreux experts recommandent de prendre des aliments riches en glucides en même temps : Les glucides augmentent la glycémie, l'alcool l'abaisse. Par exemple, une bouteille de bière par jour peut compenser l'effet sur la glycémie.

Arrêt de fumer

Le diabète de type 2 favorise le développement de maladies cardiovasculaires comme les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques. Ce risque est encore plus élevé si les diabétiques fument également. Par conséquent, les cigarettes et autres produits similaires devraient être évités dans la mesure du possible. Une aide importante est procurée par un médecin pour arrêter de fumer.

Antidiabétiques oraux

Si le diabète de type 2 ne peut être contrôlé en changeant de mode de vie, des antidiabétiques oraux supplémentaires sont utilisés. En règle générale, un seul principe actif est utilisé (en monothérapie, généralement avec la metformine). Si cela n'est pas suffisant, le médecin prescrit deux antidiabétiques oraux ou de l'insuline au patient.
La metformine et les sulfonylurées sont les plus longtemps utilisées pour le diabète de type 2. Les autres sont de nouveaux antidiabétiques.
Depuis quelque temps déjà, il existe aussi des mimétiques dits incrétines (comme les exenatides). Ils ne sont pas pris sous forme de comprimés, mais injectés sous la peau. Dans des études, ils pourraient abaisser le taux de sucre dans le sang et abaisser le taux d'HbA1c. Par exemple, des mimétiques incrétines peuvent être utilisés si la combinaison de différents antidiabétiques oraux n'est pas suffisamment efficace.

Insulinothérapie

Il existe de nombreux types d'insuline différents. Ils diffèrent surtout par la rapidité et la durée de leur action après le repas (intervalle entre les injections et la consommation et durée de l'action). En outre, l'insuline peut être utilisée de différentes manières.
Certaines personnes atteintes de diabète de type 2 sont traitées à la fois par un antidiabétique oral et par l'insuline. Par exemple, ils prennent de la metformine et injectent ce qu'on appelle de l'insuline normale dans le tissu adipeux sous-cutané (par voie sous-cutanée) de l'abdomen avant un repas.
D'autres patients sont traités exclusivement à l'insuline, bien qu'il existe différents schémas thérapeutiques :
  1. Insulinothérapie conventionnelle : L'insulinothérapie conventionnelle est particulièrement utile pour les patients diabétiques de type 2 qui ont une routine quotidienne et un régime alimentaire fixes (p. ex. dans les maisons de repos). Il se compose d'un analogue de l'insuline à action rapide et d'un analogue de l'insuline à action prolongée, de sorte qu'il agit à la fois rapidement et pendant une longue période. La glycémie est déterminée au préalable. Ce régime relativement rigide ne permet pas d'écarts importants dans le régime alimentaire ou dans le niveau d'activité physique. Par exemple, si un repas est oublié ou manqué, une hypoglycémie peut survenir. De plus, l'insulinothérapie conventionnelle a tendance à prendre du poids.
  2. Insulinothérapie intensifiée (principe de base du bolus) : Une plus grande liberté est offerte par l’insulinothérapie intensifiée mais cela demande plus d’effort de la part du malade. De plus, en abaissant plus efficacement la glycémie, il peut prévenir plus efficacement les dommages consécutifs causés par le diabète. Selon le principe dit du bolus de base, l'insuline à action prolongée est généralement injectée une ou deux fois par jour. Il couvre les besoins en insuline de base d'une journée (insuline de base). De plus, de l'insuline normale ou de l'insuline à action rapide est injectée avant un repas. La glycémie actuelle est mesurée au préalable. La dose d'insuline en bolus dépend de son niveau et de la teneur en glucides du repas prévu.Ce traitement du diabète de type 2 exige une formation et une coopération particulièrement  bonnes des patients (compliance). En retour, ils sont autorisés à manger ce qu'ils veulent et quand ils le veulent, et peuvent faire du sport s'ils s'adaptent suffisamment.  Pourtant, le métabolisme du glucose peut dérailler à cause de sécrétion de l’adrénaline  suite un effort physique excessif.


Une pompe à insuline, qui est souvent utilisée dans le diabète de type 1, n'est utilisée que dans des cas isolés de diabète de type 2.

Diabète de type 2 : évolution de la maladie et pronostic

La guérison du diabète de type 2 dépend en grande partie de la coopération du patient et de sa volonté de changer son mode de vie (alimentation plus saine, plus d'exercice, etc.). Plus il est possible d'abaisser le taux de glycémie, plus le risque de maladies secondaires telles que la crise cardiaque, l'accident vasculaire cérébral ou la faiblesse rénale diminue. L'étendue des maladies secondaires détermine de manière décisive le pronostic du diabète de type 2 !

Prévenir le diabète de type 2

La meilleure façon de prévenir le diabète de type 2 est d'avoir un poids corporel sain, une alimentation équilibrée et variée et une activité physique régulière et suffisante. Les personnes qui ont déjà une tolérance au glucose perturbée (mais qui ne sont pas encore atteintes de diabète), en particulier, devraient mettre en œuvre ces mesures. Ils devraient également passer régulièrement des examens médicaux chez leur médecin de famille. Ainsi, le diabète de type 2 peut être diagnostiqué et traité à un stade précoce.

COMMENTAIRES

Nom

Connaitre le diabète,30,Diabète et obésité,6,Le diabète chez les enfants,9,Le diabète et le sport,7,Les maladies liées au diabète,15,Recherche en diabète,22,Régime pour diabétique,16,Vivre avec le diabète,8,
ltr
item
Ency-Diabètes: Diabète de type 2
Diabète de type 2
le diabète de type 2, savoir si on est diabétique,diabete depistage,dépistage diabète,diabete non traité,signes du diabete type 2,je suis diabétique type 2,regime contre le diabete de type 2,le diabète insulino dépendant,physiopathologie diabète type 2,hyperglycémie provoquée,diabète prévention,diabete de type2,prévention du diabète,norme diabete type 2, évolution diabète type 2,diabete grossesse,diabète de type 2,diabète du type 2,diabete type 2 regime,diabete gestationnel,forum diabete type 2,signe diabete type 2,diabete type 2 pdf,diabete type 2 risque,consequence du diabete type 2,diagnostic diabète type 2,les dangers du diabete type 2,taux de diabete type 2,diabete type 2,insuline,symptome diabète de type 2,diabete et grossesse,le diabète de type 2,diabète grossesse,facteur de risque diabète type 2,sucre diabete type 2,diabete femme enceinte,le diabète en france,lutter contre le diabète,diabete recherche,
https://3.bp.blogspot.com/-KMDuDrdQw_8/XEXkZF7hKuI/AAAAAAAAAyk/rE5nZLO7iIATv7d05R4l8nkpHnN_WPrgwCLcBGAs/s1600/%25C3%25A9volution%2Bdiab%25C3%25A8te%2Btype%2B2%252Cdiabete%2Bgrossesse%252Cdiab%25C3%25A8te%2Bde%2Btype%2B2%252Cdiab%25C3%25A8te%2Bdu%2Btype%2B2%252Cdiabete%2Btype%2B2%2Bregime%252Cdiabete%2Bgestationnel%252Cforum%2Bdiabete%2Btype%2B2%252Csigne%2Bdiabete%2Btype%2B2%252Cdiabete%2Btype%2B2%2Bpdf%252Cdiabete%2Btype%2B2%2Brisque%252C.jpg
https://3.bp.blogspot.com/-KMDuDrdQw_8/XEXkZF7hKuI/AAAAAAAAAyk/rE5nZLO7iIATv7d05R4l8nkpHnN_WPrgwCLcBGAs/s72-c/%25C3%25A9volution%2Bdiab%25C3%25A8te%2Btype%2B2%252Cdiabete%2Bgrossesse%252Cdiab%25C3%25A8te%2Bde%2Btype%2B2%252Cdiab%25C3%25A8te%2Bdu%2Btype%2B2%252Cdiabete%2Btype%2B2%2Bregime%252Cdiabete%2Bgestationnel%252Cforum%2Bdiabete%2Btype%2B2%252Csigne%2Bdiabete%2Btype%2B2%252Cdiabete%2Btype%2B2%2Bpdf%252Cdiabete%2Btype%2B2%2Brisque%252C.jpg
Ency-Diabètes
https://www.ency-diabete.com/2018/12/diabete-de-type-2.html
https://www.ency-diabete.com/
https://www.ency-diabete.com/
https://www.ency-diabete.com/2018/12/diabete-de-type-2.html
true
8185699822641240265
UTF-8
Charger Tous les postes Aucun message trouvé VOIR TOUS Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES POSTES VOIR TOUS RECOMMANDÉ POUR VOUS LIBELLE ARCHIVE RECHERCHER TOUS LES POSTES Aucun message ne correspond à votre demande Retour à la page d'accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Merc Jeu Vendr Sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Decembre Jan Fev Mar Avr Mai Jun Juil Aou Sep Oct Nov Dec à l'instant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago il y a 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Abonnés S'abonner CE CONTENU PREMIUM EST VERROUILLÉ ÉTAPE 1 : Partager. ÉTAPE 2 : Cliquez sur le lien que vous avez partagé pour déverrouiller Copier tout le code Sélectionner tout le code Tous les codes ont été copiés dans votre presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, veuillez appuyer sur[CTRL]+[C] (ou CMD+C avec Mac) pour copier.